Comment me suis-je lancée dans le tricot ?

Tout a commencé avec une heureuse nouvelle que nous avons appris peu avant notre mariage : un couple d’ami nous annonce une future naissance !
Nous étions ravis pour eux 😀
Puis lors de notre voyage de noces en Nouvelle-Zélande, nous sommes rendus dans un magasin spécialisé dans le travail de la laine et notamment la laine angora.Nouvelle Zélandes : lapin angora

 

Pour ceux qui ne le savent pas, l’angora est la fibre de laine provenant du poil de lapin albinos, dont le pelage peut être gris clair, roux ou blanc, de yack et de mouton angora.

 

Nous avons pu assister à la tondue d’un lapin angora et voir un spécimen non tondu.

Cela ressemble à une grosse peluche toute douce comme l’illustre la photo.

 

Le magasin vendait des pelotes de laine angora mais aussi des articles faits avec de la laine angora

(pull, écharpes, peluches, chaussons pour nourrisson, etc.)

J’ai ramené une peluche pour offrir aux futurs parents et les chaussons m’ont donné envie de réaliser un cadeau fait main pour leur futur bébé.

Ainsi débute ma formidable aventure dans le tricot !

 

Que vais-je vous raconter ?

Je vais simplement vous raconter ce que j’ai réussi à réaliser depuis que j’ai commencé ainsi que la petite histoire qui accompagne chaque réalisation.

 

Mes tricots

Le prochain ouvrage n’aura rien à voir avec les nourrissons. Il sera surtout pratique.

En effet, pour le moment, je possède un carton pour entreposer mes pelotes et quelques ustensiles.

Mais quand je suis en déplacement et que je veux travailler sur mon ouvrage, je mets ce dont j’ai besoin dans des sacs plastiques : pas forcément pratique, surtout quand on possède de grandes aiguilles qui ont tendance à faire des trous.

Ainsi, je me suis lancé dans le projet d’un sac pour pouvoir y mettre les outils de mes ouvrages en cours… Découvrir la suite...

Cette fois-ci, j’ai voulu faire quelque chose d’autre qu’une couverture de nourrisson.
J’ai donc suivi les instructions d’un magazine où j’ai trouvé le modèle d’un nid d’ange.

 

Qu’est-ce un nid d’ange ?

Un nid d’ange est un cocon où faire coucher bébé. Pour faire plus simple, c’est un sac de couchage pour bébé avec une capuche. Découvrir la suite...

J’ai encore confectionné une couverture en laine pour nourrisson.

Vu le temps que cela m’a pris ma dernière fois, je me suis fait un planning approximatif pour mon deuxième ouvrage.

Ma collègue enceinte m’a appris qu’elle allait avoir un fils ! Découvrir la suite...

Ma toute première création fut une couverture en laine blanche avec un motif que j’ai trouvé sur le net et que les participantes de forum trouvaient assez simple.

 

Je ne l’ai pas réussi du premier coup ! J’ai détricoté au moins 3 fois mon ouvrage avant d’arriver à une version finalisée qui pourrait convenir.

En effet, j’avais une deadline : la naissance du bébé ! Le bébé devait arriver dans le courant du mois de mars de l’année 2009 (plutôt fin mars) Découvrir la suite...

Maintenant que vous savez pourquoi je me suis lancée dans le tricot, allons dans le vif du sujet.

Comme toute débutante, j’ai tout d’abord écumer la littérature existante dont une grande partie sur Internet. Normal pour une informaticienne : on commence toujours par chercher sur le net avant de mettre le nez dans un bouquin !
Comme pour tout loisir créatif, il faut s’équiper : aiguilles, pelote et une idée d’ouvrage !

Je me suis donc rendue dans un magasin spécialisé où je pouvais trouver ce qu’il me fallait ainsi que de la littérature (Le Tricot pour les nuls de Pam Allen, Apprendre à tricoter – 20 modèles en 15 leçons / éditions marie claire, autres magazines)

Néanmoins, même si la littérature en ma possession contenait des illustrations détaillées, rien ne vaut que d’observer une personne sachant tricoter. Dès lors, je remercie ma belle-mère de m’avoir montré les gestes essentiels du tricot : mailles à l’endroit et mailles à l’envers.

Pour le reste, tout est une question d’entrainement !

Me voici partie pour mes réalisations personnelles !