Viande rouge

Jusqu’au 17/09/2013, ma recette de boeuf bourguignon fait toujours un tabac.

Pour ceux/celles qui voudraient l’essayer, voici la recette. Je mettrais des photos d’illustration quand j’y penserais 😉

Ingrédients pour 4 pers

  • Morceaux de bourguignon (200g / pers)
  • 2 oignons moyens
  • Clous de girofle
  • Nuoc Mam
  • Farine
  • Jus de Citron
  • Sucre
  • 1 boite de concentré de tomates
  • Tomates pelées entières
  • Carottes
  • Vin rouge (entre 5€ et 7€)
  • Poivre, Gingembre, Coriandre
  • 1 cube bouillon de boeuf

Mode opératoire

  • Déshabiller les oignons
  • Implanter des clous de girofles dans un des oignons et émincer l’autre
  • Découper les morceaux de bourguignon en cube de la taille de votre choix
  • Préparer la marinade pour le boeuf : Nuoc Mam, jus de citron, sucre et épices (poivre, gingembre, coriandre). Incorporer le boeuf et bien mélanger. Ajouter deux cuillères à soupe à château de farine. Laisser reposer.
  • Eplucher les carottes et les découper en demi-rondelles
  • Dans une cocotte-minute, mettre les oignons, les carottes, les tomates pelées entières, la boite de concentré de tomates, le cube bouillon de boeuf puis le boeuf mariné
  • Remplir la cocotte-minute avec le vin rouge jusqu’à recouvrir toute la viande
  • Mettre la cocotte-minute sous pression
  • Une fois sous-pression, baissez le feu et laisser mijoter pendant 20 minutes

Si vous n’avez pas de cocotte-minutte, la durée est plus longue pour mijoter : environ 2h

J’aime bien les mélanges salé-sucré surtout avec le canard. Cette viande se prête bien à ce genre de mélange.
J’avais idée de faire des pommes dauphines à la pomme mais cela n’a pas fonctionné. A vrai dire, je ne me suis pas renseignée sur comment faire des pommes dauphines. Selon moi, il s’agissait d’une purée sculptée. Découvrir la suite...

Lors de la réception des premiers paniers bios de l’automne, j’ai découvert le butternutt (en français doubeurre).
Pour ceux qui ne connaissent pas cette courge, voici le lien vers l’article wikipédia pour en savoir plus : la doubeurre 

Les recettes que je trouvais sur le net ne me plaisaient guère alors je me suis lancée à l’aventure. J’ai opté pour une cuisson au lait de coco.
Je me suis dit que cela devrait bien accompagner du gigot d’agneau.

Découvrir la suite...

Sur facebook, je suis amie avec « Vietnam AParis » qui permet d’avoir des nouvelles de la communauté asiatique sur la capitale. Par ce biais, j’ai découvert un blog d’une cuisinière vietnamienne talentueuse qui a participé à Masterchef et est allée très loin : Nathalie Cuisine.

Son blog contient des recettes sympas : agréable à regarder et bon à déguster, recettes didactiques. Comme tout autre site de cuisine ayant des recettes, on a les ingrédients et le mode opératoire du plat mais on a aussi des infos sur le dressage et cela est un avantage certain.
En effet, on se sent fière d’avoir pu « reproduire » le dressage conçu pour le plat. Cela permet de s’entrainer et de s’inspirer de ce qu’on a déjà fait pour penser à refaire ce dressage pour un autre plat ou expérimenter un autre dressage pour ce même plat.

Je souhaite, de tout coeur, que le projet de Nathalie voit le jour car la cuisine est une affaire de goût mais c’est aussi visuel 😀 Alors, des cours de « cuisine graphique », je trouve que c’est une bonne idée ! Il y a certainement beaucoup de technique à apprendre dans ce domaine 😉

En tout cas, j’ai essayé sa recette de boeuf cuit au citron et j’ai trouvé cela fabuleux ! Je suis une carnivore et j’adore le boeuf cru. Je connaissais d’autres préparations/marinades pour pouvoir manger le boeuf mais pas celle-là et pourtant d’après les dires de Nathalie, j’aurais dû en entendre parler étant moi-même vietnamienne :p

Pour accompagner le plat, nous avons pris un gewurztraminer. Du blanc sur de la viande rouge c’est original et très bon !
Un vin rouge aurait cassé la fraîcheur du plat et n’aurait pas mis en exergue les épices que j’avais mis : gingembre et un peu de paprika.

L’été est la saison des grillades ! Et le jour où je voulais faire mes brochettes de bœuf teryaki, il pleuvait bien et ce n’est pas un temps à faire un barbecue. Mais j’avais vraiment envie de ces brochettes !

J’ai coupé mon boeuf et mon gros oignon en morceaux puis les ai fait mariner dans de la sauce teryaki. Puis j’ai dressé mes brochettes.
Comme mode de cuisson, je les ai fait dans une poêle à grill (achat chez IKEA il y a trois ans déjà !). J’ai utilisé des baguettes pour retourner les brochettes pour ne pas me brûler…

Ces brochettes étaient accompagnées d’une salade bien fraîche et d’un bon verre de vin rouge (Noir Désir, vin acheté place Viarme lors des journées des spécialités du terroir).

Mon chéri aussi cuisine et s’essaie à quelques recettes. Par exemple, le burger classique en photo dans l’article sur les burgers a été fait par mon bien aimé 😀

Une fois, il a essayé de faire un espuma de courgettes pour accompagner des magrets de canard cuits sur notre barbecue électrique.
Mais qu’est-ce qu’un espuma ? Découvrir la suite...